Thérapie - Notes du week-end

Et d'abord, c'est quoi un modèle?

Art chez soiAvant même d'imaginer une personne qui pose pour un photographe ou un peintre (liste très courte et forcément non exhaustive), vous devez sûrement réfléchir à ce que doit vous apporter un modèle en comprenant ce qu'il représente pour vous.

Et même avant cela, considérez que vous avez besoin d'un modèle et non simplement d'un sujet.

Bon, quel est ce modèle dont vous avez  tant besoin?

A priori, il doit être l'espoir de la matérialisation ce qu'entrevoit votre esprit, ou tout au moins une partie significative de cette réalisation. C'est l'un des moyens qui vous permettra de transmettre aux autres l'image que votre imagination aura créée. Vous allez projeter votre inspiration ou votre envie de création par au travers de votre modèle.

De ce "modèle" découlera votre action de "modeler". Cette action nécessaire sera l'ensemble des touches que vous apporterez pour que le modèle s'approche le plus possible de votre vision. 

Souvent vous parviendrez à modeler progressivement votre réel tout en corrigeant votre vision pour arriver à ce résultat.

Vous pouvez avoir une vision unique et déclinable par petite touches, et rester fidèle à un certain type de modèles. 

Ou vous pouvez avoir une variété de visions et devoir trouver des modèles qui sauront chacune être leur fidèle incarnation.

Concernant ma démarche, il y a un certain nombre de personnes dans mon entourage ou dans mes contacts que j'aimerais avoir pour modèle, car je sais que l'exercice du modelage répondra à certaines des images que j'ai en tête. Ça fait des mois, pour certaines, que je suis leur travail, que j'affine ma vision, et que je tente de sentir si elle est enfin à maturité (la vision, pas le modèle ;) ).

Il arrive même parfois de tomber sur la perle rare, la muse, la vraie...celle-ci, bon courage pour la trouver et surtout pour la garder. La concurrence est rude et elle a autre chose à faire :D

On ne choisit pas un modèle avec facilité, car on se doit d'être fidèle à la vision qu'on s'est donné.

Il arrive même qu'on ne choisisse pas du tout et c'est le modèle qui se présente à vous et qui vient se confronter à votre esprit. Et la magie opère parfois.

Là, je parle d’une image pensée, réfléchie, construite. Je ne parle pas d’à-l'arrache, de freestyle, de photos au km. Mais quand bien même, si vous êtes fidèle à votre esprit (on peut toujours rêver), même sur le vif, vous voudrez le faire en accord avec l'image qui vous est chère.

Là où le bas blesse, c'est lorsqu'il y a une absence de vision. C'est lorsque votre esprit ne voit rien et que vous n'êtes guidé que par un rendu facile, sans personnalité, sans recherche et sans effort. Votre vision vient, avec un peu de chance, a posteriori. Vous vous retrouvez/placez dans une posture très passive.

PS': ne pas confondre modèle et mannequin (autre sujet de débat houleux, à caler entre le fromage, le dessert et le non moins houleux "pro vs. amateur")

PS'': chacun peut être modèle dès lors qu'il entre dans la vision de quelqu'un d'autre (ou self, ça marche bien aussi)

PS''': ces propos n'engagent que moi, et ne reflètent en rien l'opinion de ma thérapeute

PS4: ça prend parfois des mois avant que la vision mûrisse. Perso, j'ai appris à être patient...